Tunisie : Avant la publication officielle des résultats les deux camps revendiquent la victoire

- - Divers

sieBéji Caïd Essebsi le candidat de l’alliance laïque, a revendiqué dimanche 21 décembre la victoire au deuxième tour de l’élection présidentielle en Tunisie. Alors que le président sortant, Moncef Marzouki, ne veut pas reconnaître sa défaite.

« Selon les indicateurs dont nous disposons, Béji Caïd Essebsi a gagné » a expliqué juste après la fermeture des bureaux de vote, Mohsen Marzouk, directeur de campagne de ce fin connaisseur de la vie politique tunisienne, sans cependant avancer d’estimations.

S’expliquant devant plus de 2000 personnes réunies devant son QG de campagne, le candidat laïque âgé de 88 ans a tenu à remercier ses électeurs et a salué son adversaires malgré l’inimitié qui existe entre les deux hommes. « je dédie ma victoire aux martyrs de la Tunisie. Je remercie Marzouki. Nous avons obligation désormais de travailler ensemble sans exclusion » a déclaré l’ex membre du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) de Ben Ali.

Moncef Marzouki conteste les résultats

Le président sortant Moncef Marzouki a quant à lui contesté la victoire de son adversaires tant que les résultats ne seront pas publiés officiellement. « La Tunisie est la grande gagnante aujourd’hui, la démocratie a gagné, nous devons demeurer unis. Malgré les annonces de victoire de nos rivaux, tous les indicateurs sont positifs pour nous », a déclaré le Moncef Marzouki face une foule de partisans rassemblée devant le siège de campagne, à Tunis.

France : le Sénat valide le vote pour la reconnaissance de la Palestine

- - Divers

palAprès l’Assemblée nationale, c’est au tour du Sénat de voter ce jeudi la résolution symbolique que défendent la gauche et les écologistes pour demander la reconnaissance de l’Etat de Palestine en France.

Le Sénat français a voté, jeudi 11 décembre la résolution non contraignante réclamant la reconnaissance de l’Etat palestinien par celui Français à 153 voix contre 146. Ce vote intervient 10 jours après l’Assemblée nationale. Le texte de cette résolution qu’ont déposé les groupes du PS, Front de gauche et écologiste « formule le souhait que la France reconnaisse l’État palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967 avec Jérusalem comme capitale des deux États ».

Mais le score visant l’adoption de la loi a été plus serré qu’à l’Assemblée où le vote s’était déroulé le 2 décembre avec 339 voix contre 151. La droite, qui dispose de nouveau d’une grande majorité au Sénat depuis les élections de septembre, a en majorité voté contre ce texte.

Pour Gilbert Roger l’un des sénateurs socialiste à l’origine de ce texte, « cette reconnaissance est la condition ultime qui conduiront vers de véritables négociations entre Israël et la Palestine afin d’aboutir à une paix durable ».

De son côté l’opposition a déclaré que cette responsabilité revenait au gouvernement. « C’est au gouvernement de prendre des décisions en matière d’Affaires étrangères et « nous Sénateurs n’avons pas les éléments, ce qui veut dire clairement que l’interférence n’a pas de sens », a déclaré Roger Karoutchi, sénateur UMP.

Harlem Désir, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a soutenu la résolution et a rappelé la position de la France dans le conflit qui oppose Israël à la Palestine. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait déclaré le 28 novembre face aux élus que la France va reconnaitre « sans délai » l’État de Palestine si une ultime tentative de résolution négociée sous le patronage de la communauté internationale échouait, alléguant un délai de deux ans.

Air France compte équiper ses avions d’une connexion internet

- - Divers

airLa compagnie aérienne française, Air France va proposer à sa clientèle à partir de l’été une connexion Wifi. Celle-ci sera mise à disposition à titre de test pendant trois mois » souligne la compagnie dans un communiqué.

C’est l’opérateur historique, Orange qui va offrir ce service. « Les clients qui voyagent sur deux Airbus A320 court et moyen-courriers d’Air France vont pouvoir surfer sur Internet, consulter des mails, regarder la TV en direct ou visualiser leur série préférée favorisée par une offre payante de connectivité à bord que propose Orange » indique la même source.

Ce de fait, les voyageurs « vont pouvoir accéder facilement en Wi-Fi à leurs tablettes, leurs ordinateurs ou smartphone à Internet et à un portail qui leur propose une large gamme de passe-temps : télévision en direct, films, séries, musique… pratiques sans oublier les informations pour que le voyage soit plus agréable : horaires des correspondances, services disponibles à destination, etc….

Frédéric Gagey, PDG d’Air France a indiqué que « rester connecté de façon permanente est maintenant impératif pour plusieurs clients, surtout pour nos clients qui effectuent des voyages d’affaires. Cette initiative novatrice conduite avec le concours d’Orange pourra répondre efficacement à cette forte demande.

Avec cette offre de connectivité à bord de nos avions, nous voulons rester premier dans le domaine de l’offre de services digitaux ». La compagnie aérienne a décidé de proposer cette offre suite aux demandes de ses clients.